...moi non plus prend de l’avance grâce à un joli coup tactique

Le 29 juillet 2021

...moi non plus mène la course avec une avance confortable, mais reste au taquet pour ne pas perdre son avantage. Derrière DuLémanàl’Océan, qui pointe en deuxième place, cela bataille ferme. Dès maintenant et pour les dernières 24 heures des 5 Jours du Léman, les organisateurs raccourcissent progressivement le parcours afin que l’ensemble de la flotte soit plus proche de Vidy en vue de l’arrivée demain à 14 heures.

Si rien n’est encore joué, les Biennois Emanuel Müller et Lorenz Kausche ont pris une option sur la victoire des 5 Jours à bord de...moi non plus. « Nous avons tenté un coup tactique hier à la sortie du Bouveret en restant près de la côte française, commente Emanuel. Nous avions anticipé le vent d’ouest et cela nous a bien réussi. Bien sûr, nous avons une avance confortable, mais c’est les 5 Jours, ce n’est jamais fini, alors on ne lâche rien jusqu’au bout ! »

En deuxième position, DuLémanàl’Océan (Arnaud Machado et Alexandre Carroy) compte aussi une bonne avance sur ses poursuivants. Dans leur sillage, CNM Voiles Gauthier, Tahoé, CER Naef et CNM-Faru bataillent ferme pour la troisième place. Au cours de la nuit, quelques bateaux ont décroché du peloton, la fatigue commençant à se faire sentir après près de 100 heures de course non-stop.

Le plaisir de la course est partagé par de nombreux équipages, quelle que soit leur position dans la flotte. Sur Étoile, David Bolle navigue avec son père Pascal. Il raconte : « Nous nous battons pour ne pas finir derniers, mais c’est une magnifique expérience, un beau moment de partage ; nous nous marrons bien, mon co-équipier fait bien à manger, c’est un vrai papa ! Nous avons tiré pleins de bords très sympas sous spi. En mode “sport-pleasure” comme dit mon papa... »

 

Faisons parler les chiffres

En termes de réussite pure dans cette régate aux allures de course au large, c’est Éric Monnin qui remporte la palme haut la main : avec quatre victoires et une troisième place en cinq participations, cet as du match-racing d’envergure mondiale aime pousser ses limites dans les 5 Jours. Denis Girardet égale ce nombre de quatre victoires, avec encore une deuxième et trois troisièmes places en 14 participations.

Deux femmes se sont imposées au fil des années : Kiny Parade avec son co-équipier Stéphane Bolognini en 1994 et Ute Wagner en compagnie d’Éric Monnin en 2020. Si la représentation féminine n’avoisine régulièrement que 10%, cela reste supérieur aux autres régates lémaniques.

Le record du nombre de participations revient aux frères Loïc et Yannick Preitner qui ne se lassent pas de ce magnifique défi, ayant concouru 17 fois consécutives ensemble après que Loïc a goûté à la course pour la première fois en 2003 avec Patrick Besson.

 

 

 

Informations pratiques

Dates de la régate : du 25 au 31 juillet 2021

Port de départ : Vidy

Plus d’informations sur www.5jours.ch

Contact médias : Corinne Druey, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 079 226 78 59.

 BannerBottom Portrait