Une redistribution quasi complète des cartes

Le 28 juillet 2021

Tandis que les navigateurs entament leur quatrième jour de régate non-stop, rien n’est joué pour les 5 Jours du Léman. Le peloton a rattrapé le groupe de tête pendant la nuit, brassant le classement et redonnant espoir et énergie aux poursuivants.

Hier après-midi, le peloton a profité de jolis airs sur le Grand Lac pour rattraper le quatuor de tête, resté « scotché » entre Nyon et Genève. ...moi non plus (Emanuel Müller et Lorenz Kausche) a tout de même réussi à conserver sa première place et boucler le troisième tour du lac en tête de la flotte, augmentant même son avance au cours de la journée. Dans son sillage, les cartes ont été complètement redistribuées : Arnaud Machado et Alexandre Carroy (DuLémanàlOcean) pointent désormais à la deuxième place, suivis par un groupe assez compact formé de Cybèle, CNM Voiles Gauthier, Tahoé, SEAL et CER Naef.

Sur CNM Voiles Gauthier, les frères Yannick et Loïc Preitner sont parmi les bateaux qui ont comblé leur retard sur les leaders au cours des dernières 24 heures. « Tout s’est bien enchaîné depuis que nous sommes repartis de Genève, analyse Yannick. Les conditions étaient instables avec des vents liés aux orages à proximité, puis tombant sous les averses, mais nous avons eu de la réussite dans les transitions entre les différents vents. »

Alexandre Hugonnaud et Sven Gisin participent pour la première fois aux 5 Jours à bord de Bizul 2 et vivent la course intensément. « Nous nous éclatons, mais nous ne nous attendions pas à nous faire démonter comme ça, raconte Alexandre, c’est dur d’être loin derrière ! Au Bouveret, le largueur du spi a lâché et Sven a dû monter au mât pour récupérer la drisse (NDLR : la corde qui permet de hisser la voile). Nous avons fait des erreurs tactiques en ne suivant pas la côte dans les petits airs, mais nous apprenons et nous progressons, nous n’abandonnerons surtout pas ! »

 

Les 5 Jours du Léman, la « course au large » lémanique

Pour sa première édition mise sur pied par la Société nautique de Genève (SNG) en 1991, la régate s’est déroulée sur 7 jours et à Pâques. Malgré le froid, les concurrents ont mordu à cette course d’un genre nouveau. La SNG ne désirant plus l’organiser, la régate a été reprise en 1993 par le Cercle de la voile de Vidy dans un format plus compact sur 5 jours et en été.

Pour les premières éditions, de nombreuses bouées balisaient le parcours afin de pouvoir mettre le classement à jour régulièrement. Avec l’arrivée des balises qui diffusent la position de chaque bateau en quasi continu, les bouées de Rolle et de St-Prex ont été supprimées. Aujourd’hui, il n’en reste que trois : à Vidy, Genève et au Bouveret, ce qui ouvre davantage le champ des options tactiques pour les navigateurs.

Le format des 5 Jours est semblable à celui d’une course au large, dans une version financièrement accessible. Au même titre que le Bol d’Or, c’est un événement que les régatiers de la région aiment accrocher à leur palmarès. Les grands noms de la voile lémanique que sont Alan Roura, Steve Ravussin et Justine Mettraux s’y sont d’ailleurs frottés.

 

 

Informations pratiques

Dates de la régate : du 25 au 31 juillet 2021

Port de départ : Vidy

Plus d’informations sur www.5jours.ch

Contact médias : Corinne Druey, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 079 226 78 59.

 BannerBottom Portrait