Les quatre bateaux de tête dans un mouchoir de poche

Le 27 juillet 2021

Le quatuor en tête des 5 Jours du Léman a entamé son troisième tour du lac dans des conditions de faibles vents qui exigent une concentration constante des navigateurs. MétéoSuisse annonce toutefois de possibles orages pour cette nuit, ce qui engendrerait de fortes rafales à proximité.

Chinook ayant décroché du groupe de tête pendant la nuit, ce dernier est désormais formé de quatre Surprises qui naviguent dans un mouchoir de poche : …moi non plus (Emanuel Müller et Lorenz Kausche), qui devançait au passage de la bouée de Vidy CER Naef (Giuliano Zennaro et Aurelien Sapin), Cybèle (Jean-François de Cerjat et Roman Bartunek) et G. Hominal (Nicolas Kauffmann et Ludovic Robert-Charrue). Tandis que le peloton reste bien compact à environ 3h30 de ce quatuor, le reste de la flotte s’étale de plus en plus sur toute la longueur du lac.

Sur Cybèle, Jean-François de Cerjat et Roman Bartunek participent à nouveau à la régate après une absence de huit ans, ayant remporté les 5 Jours en 2013. « Nous allons plutôt bien puisque Cybèle fait partie du groupe de quatre échappés en tête. Ces conditions peu venteuses sont compliquées et les nuits pénibles, car la stratégie prend beaucoup d’importance. Des vents tournicotants ont d’ailleurs rendu le passage d’Yvoire vers 23 heures hier soir très délicat. »

Dans le groupe qui ferme la flotte, l’équipage 100% féminin de Sylvent déclare son moral bon : « Tout va très bien. Nous avons perdu les meilleurs, qui sont hors de portée, mais nous pourrons toujours rattraper le bateau juste devant nous. Cette régate nous permet d’aller à l’essentiel, de passer un bon moment entre copines, d’oublier le reste, de nous donner à fond et de trouver le réglage qui va bien ! »

Toutes ces heures de régate dans des airs variables et souvent très faibles exigent paradoxalement beaucoup de concentration de la part des équipiers, de sorte que la fatigue commence à déployer ses effets ; pendant la nuit, plusieurs bateaux ont eu de la peine à trouver la bouée de Genève et sont allés trop loin. La nuit prochaine ne sera pas non plus de tout repos, MétéoSuisse annonçant un possible épisode orageux sur le Léman.

Pendant ce temps, la première régate de la semaine du soir du Cercle de voile de Vidy a été bien belle, avec une foule inhabituelle pour un lundi soir et qui a prolongé les festivités dans la nuit.

 

 

Le Surprise, un bateau mythique

Avec ses mensurations de 7.65 m de long pour 2.48 m de largeur, le Surprise est un bateau de course-croisière conçu pour être amusant, rapide, pratique, facile et économe. Sa plus grande voile, le spinnaker, mesure 65 m2. Créé en 1976, il a rapidement rencontré un énorme succès sur le Léman, où naviguent quelque 600 unités.

Malgré toutes ses qualités, un Surprise n’est pas bien grand lorsqu’il s’agit de passer cinq jours à bord à deux, en autonomie et sans mettre pied à terre. Équipement, voiles, affaires personnelles, boissons et nourriture : tout doit trouver place à bord, tout en gardant une couchette pour les quelques heures de sommeil glanées ici ou là. Tandis que certains privilégient les aliments lyophilisés pour gagner en volume et poids, d’autres n’hésitent pas à embarquer quelques entrecôtes…

Informations pratiques

Dates de la régate : du 25 au 31 juillet 2021

Port de départ : Vidy

Plus d’informations sur www.5jours.ch

Contact médias : Corinne Druey, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 079 226 78 59.

 BannerBottom Portrait